La césarienne

La césarienne est une opération chirurgicale qui a pour but de faire sortir le bébé de l’utérus.
Le gynécologue obstétricien fait une incision dans le ventre de la maman pour libérer le bébé.

Il faut savoir qu’il existe « deux types » de césarienne:

1/ La césarienne programmée

Pendant la grossesse, certaines circonstances peuvent amener l’obstétricien à vous proposer une césarienne.
Voici quelques raisons :

  • Placenta Praevia : le placenta est placé trop bas dans l’utérus et empêche le passage de bébé
  • Antécédents de césarienne : lorsqu’une maman a déjà eu une césarienne, elle a ce qu’on appelle un utérus cicatriciel. L’état de cet utérus ajouté à d’autres soucis pour les grossesses précédentes (le bébé ne s’engageait pas, le bassin est un peu limite), vont faire pencher la balance pour une nouvelle césarienne.
  • Bassin de la maman trop petit pour laisser passer bébé
  • Présentation non céphalique (siège, dos) : pour que les contractions puissent être efficace, bébé doit être positionné tête en bas (le sommet de la tête appuie sur le col de l’utérus). Lorsque ce n’est pas le cas, les contractions ne sont pas suffisamment efficaces mais en plus, l’accouchement va être très difficile (en cas de présentation par le siège par exemple).
  • ….

L’avantage d’une césarienne programmée, c’est que la maman a le temps d’en discuter avec l’équipe médicale, avec son compagnon et qu’elle a le temps de s’y préparer psychologiquement.

2/ La césarienne en urgence

On appelle césarienne en urgence lorsque la césarienne est décidée pendant le travail.
Les raisons peuvent concerner le bébé ou la maman.

  • Souffrance fœtale (manque d’oxygénation du bébé) provoquée par diverses choses (travail trop long, contractions trop fortes, souci avec le cordon ombilical etc …)
  • Procidence du cordon : il arrive, lorsque la maman perds les eaux et que la tête du bébé n’est pas encore « fixé » (la tête n’appuie pas encore correctement sur le col) que le cordon soit « emporté » avec les eaux dans le vagin. Dans ce cas, une césarienne est nécessaire car le bébé ne pourra plus être oxygéné correctement si il s’engage dans le vagin (le circulation du cordon sera bloquée par le bébé)
  • Rupture utérine : pour schématiser très grossièrement, l’utérus « se craque » et le travail n’est plus possible.
  • Le travail n’avance plus, n’aboutira pas.

Comme ces soucis peuvent n’apparaître qu’au tout dernier moment, il peut être bon d’y penser un peu pendant la grossesse afin d’y être préparée. Le but n’est pas de se faire peur ou de plus voir que ça mais admettre l’éventualité qu’une césarienne peut avoir lieu peut être une bonne chose.
N’hésitez pas à en parler avec votre médecin ou sage femme.

cesarine.jpgPour en savoir plus sur la césarienne, je vous invite à aller visiter le site de l’Association Césarine qui est un site d’échange, de soutien et d’information autour de la naissance par césarienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *