La Cuisine

Pour cette chasse aux trucs toxiques dans la cuisine, nous nous sommes appuyé d’internet afin de vérifier les types de plastique en cas de doute.

Notre politique : tout ce qui est susceptible d’être porté à la bouche sera vérifié.

Résultat : la quasi totalité de ce que nous utilisons dans la cuisine peut partir… (si nous ne sommes pas sûr, principe de précaution)

  • moules à pâtisserie (teflon)
  • cuiseur vapeur (mauvais plastique)
  • mini hachoir (modèle trop ancien, pas de numéro de plastique noté)
  • accessoires de cuisson (spatules en plastique…)
  • poêle à crêpe (teflon)

Mais aussi les bouteilles d’eau que nous buvons (et oui … plastique), jus de fruits, sodas en canettes, certains pots de yaourts, les emballages des denrées (blanc de poulet en barquette par exemple).
Nos boîtes hermétiques que j’utilisais souvent pour congeler nos surplus sont également partis (pas jeté, simplement utilisés pour autre chose que la cuisine).

J’avoue que parfois, ce grand tri me gêne pour certaines choses (on a nos habitudes). Par exemple, le film alimentaire que j’utilisais pour emballer mes cakes (car ils restaient bien moelleux) et bien je ne sais pas par quoi le remplacer … car je ne pense pas que ce plastique soit super (même si c’est du plastique à usage alimentaire)

Nous changeons donc radicalement de mode de vie.

Nous avons la chance d’être frontalier avec un autre pays et nous avons trouvé un magasin qui propose pas mal de produits bios mais également de l’eau en bouteilles en verre. Ces bouteilles sont consignées, comme dans les années 80-90 en France. Les bouteilles de jus de fruit bios sont également en verre dans 99% des cas.

Il y a également eu du changement pour nos bouteilles d’huile. Nous utilisions jusqu’à présent un mélange de 4 huiles mais c’était une fois encore en bouteille en plastique. Désormais, nous achetons de l’huile bio qui est en bouteille en verre. Nous n’avons pas trouvé de mélange 4 huiles tout prêt donc, on s’amuse à mélanger nous même en fonction de ce qu’on mange (car toutes les huiles ne sont pas faîtes pour être chauffées).
Nous avons opté pour les indétrônables huile de tournesol et huile d’olive mais également pour de l’huile de sésame et de colza.

Pour résumer donc, côté cuisine, nous privilégions les matériaux les plus sains possible à savoir :

  • inox,  acier bleui pour les cuissons et ustensiles de cuisine
  • verre pour les yaourts (faits maison) et pour les boissons (eau, jus de fruit)
  • bois pour certains ustensiles de cuisine
  • Plastiques « PP », « LEPD », « HEPD » lorsque c’est possible (lait et contenants alimentaires)

Si vraiment on ne trouve pas, on ne prends pas ou alors très peu. Comme beaucoup de fromages du commerce sont stockés dans des emballages en plastique, si on ne peut pas vérifier, on essaie de prendre à la coupe…

Nous sommes conscient qu’il ne sera pas forcément possible de TOUT supprimer mais en limitant le plus possible tous ces produits potentiellement toxiques qui envahissent notre foyer, on espère réduire notre risque d’exposition (surtout pour les nains qui sont en plein développement).
On en profite également pour limiter le contenu de nos poubelles! Petit coup de pouce à notre échelle pour l’environnement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.