Les Fourmis rouges attaquent mes plants de tomate




J’ai fait des recherches sur le net, je n’ai pas trouvé d’informations à ce sujet. Je n’ai malheureusement pas de solution à proposer. Juste une intuition personnelle qui pourra peut être servir de piste à des recherches plus poussées.

Je sais que les fourmis sont présentes depuis très très, très longtemps et qu’elles ont survécu à beaucoup de choses. Elles sont présentes dans nos jardins, en quantité plus ou moins importante. Il existe plusieurs milliers d’espèces de fourmis sur terre.

Dans mon jardin, je vois souvent 3 espèces repérables facilement :

  • entièrement noires
  • tête et abdomen noir, thorax roux
  • entièrement rouges / rousses

Mais j’imagine que toutes les fourmis « toutes noires » ne sont pas forcément de la même espèce …

Je ne rencontre pas de soucis particuliers avec les deux premières « espèces ».

Comme vous devez le savoir, les fourmis noires sont réputées pour être de très bonnes « nounous ». Elles élèvent les pucerons afin de pouvoir récolter leur miellat. Elles font généralement le passe passe du sol aux plants du jardin car elles s’occupent des pucerons qui sucent la sève des plants (donc en hauteur). Les fourmis sont très friandes du miellat des pucerons et c’est donc pour cette raison qu’elles les protègent et s’occupent d’eux.

Le problème que j’ai rencontré en 2018 (une seule fois sous la serre) et deux fois cette année est tout autre. J’ai en effet eu la mauvaise surprise de retrouver des planes de tomate mourrants car ces derniers étaient attaqués par ces fourmis rouges.

Je me suis rendu compte qu’un de mes plant était tout bizarre, comme un coup de chaud, les feuilles tombantes, alors que ses voisines se portaient bien. Ayant déjà rencontré ce soucis il y a 2 ans, j’ai de suite regardé au pied du plant. Les petits monticules de terre m’ont directement mis la puce à l’oreille : fourmis !

L’an dernier, j’avais plein de pucerons sur certains de mes plants et un jardinier m’a dit qu’il n’y avait aucun soucis, que le plant de tomate allait se défendre tout seul en sécretant une substance (mais là, je ne ferais pas bon compte sur le type de substance, je n’en sais pas plus).

Donc voilà ma théorie : je pense que le plant de tomate doit produire une substance sous terre qui gêne les fourmis. Les fourmis l’attaquent donc soit avec leur mandibules, soit à coup d’acide formique, soit les deux à la fois. Et cet acide formique doit tuer le plant de l’intérieur, directement par la sève ce qui contamine tout le plant. En quelques sortes un empoisonnement.

Je viens de trouver une phrase qui me conforte dans cette pensée sur un article wikipedia :

Elles se servent aussi de leurs mandibules pour déchiqueter leur proie, et injectent de l’acide dans les blessures ainsi infligées.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Formica

Voilà, ce passage en dit long et semble confirmer ce que je pense.

Par contre, je n’ai pas de solution miracle. Les fourmis étant sous terre et non visible en surface dans mon cas, impossible de les détecter avant l’attaque de mes plants.

Le seul conseil que je peux donner, c’est de vite sortir le plant de terre aux première sapparitions et suspiscion de fourmis. Soyez également attentif lors de la plantation. Ne plantez surtout pas là où il y a des fourmis…

Sur le permier plant que j’ai sauvé (Dixie Golden Giant), il ne restait presque plus de racines, les feuilles du plant étaient toutes ratatinées comme lors d’un coup de chaud (logique, plus de racine, plus d’hydratation). Il faut bien enlever les fourmis qui pourraient encore être dans les racines restantes et mettre le plant au frais, dans un pot avec du terreau ou même un vase avec de l’eau pour qu’il refasse ses racines (comme si on faisant une bouture) mais surtout au frais et à l’ombre. Ne rien faire d’autre, ça passe ou ça casse mais si le plant était assez développé, ça devrait aller.

Le deuxième plant que j’ai sauvé (black cherry) avait une tête différente. Il était aussi avec des feuilles retombantes mais en plus elles étaient toutes recroquevillées sur elles mêmes. Même chose donc, on l’a sorti de terre, il restait beaucoup + de racines, c’est ce qui m’a étonné d’ailleurs. Plein de fourmis dedans, on a donc rincé pour qu’il n’en reste aucune.

Ensuite direction le pot de terreau et là ça a pris 4 jours avant que je puisse constater une amélioration. J’ai vraiment cru que j’allais le perdre. Pendant 4-5 jours, il n’a pas changé, feuilles recroquevillées, on aurait dit qu’elles allaient sécher sur place. Et puis hier, les tiges du haut ont commencé à reprendre forme normale. Ce matin, les feuilles du bas étaient toujours ratatinées et le plant a décidé de s’en débarasser. Elles se sont décrochées toutes seules.

Comme quoi, la nature est bien faite.

Voilà, je voulais juste raconter mon expérience personnelle sur les attaques de fourmis sur les plants de tomates

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.